Recherche clinique

Enjeu majeur de santé, elle est indispensable au développement de nouveaux traitements. La réalisation d’essais cliniques, encadrés par des lois, a pour objectif d’améliorer la prise en charge des patients atteints de cancer.

Au Centre hospitalier d’Argenteuil, des patients peuvent ainsi accéder, sur la base du volontariat, à de nouveaux traitements dans différents services et notamment en cancérologie.

Qu’est-ce qu’un essai clinique ?
Il consiste à évaluer l’efficacité et le rapport risque/bénéfice d’un médicament, d’un dispositif ou d’un acte médical sur un ou plusieurs groupes de personnes.
Avec l’accord du Comité de protection des personnes (CPP) et de l’Agence du médicament (ANSM), il se déroule en 4 étapes :

  • évaluation de la tolérance de la molécule sur un tout petit nombre de patients volontaires (phase I) ;
  • détermination de la posologie optimale du médicament et évaluation de l’efficacité et de la tolérance sur des petits groupes de patients (phase II) ;
  • validation sur des essais randomisés (tirage au sort) à plus grande échelle des résultats des deux phases précédentes pour apporter la preuve de l’intérêt thérapeutique du traitement testé comparativement à un traitement de référence de la maladie (phase III) ;
  • après l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché du nouveau médicament (AMM), approfondissement de sa connaissance dans les conditions réelles d'utilisation (tolérance) [phase IV­].

Un essai clinique peut être proposé par le médecin s'il juge que son patient peut en tirer un bénéfice. Ce dernier peut à tout moment interrompre sa participation à un essai clinique. Le médecin peut lui aussi proposer à tout moment une modification de traitement au patient (inefficacité ou effets secondaires).

Flash Info